DEVENONS DES « FOUS DE DIEU »

http://www.talithakoum.asso.fr/2012/04/16/devenons-des-fous-de-dieu/

DEVENONS DES « FOUS DE DIEU »

Publié le 16 avril 2012 par TK

C’est dans la joie qu’hier soir, nous nous sommes retrouvés autour du nouvel Archevêque de Poitiers afin de célébrer la Vigile pascale. Le cierge pascal fut éclairé à l’extérieur et nous entrâmes dans la cathédrale totalement sombre. Par trois fois, il fut élevé et l’on chanta : « Christ est ressuscité, Alléluia » , montrant ainsi la victoire de la lumière sur les ténèbres, la victoire de la vie sur la mort. C’est donc avec joie que j’ai quitté la cathédrale, l’esprit et le cœur sereins. J’eus alors une fort mauvaise idée d’allumer la télévision sur une de ces chaînes-infos qui, toutes les quinze minutes, nous passent en boucle les mêmes images et les mêmes commentaires. Et là, ma joie, peu à peu, perdit de sa force : 100 morts en Syrie, des réfugiés affluant partout en Turquie, un tueur en série dans l’Essonne et j’en passe… Je m’endormis avec difficulté et mon sommeil fut troublé : dans un premier temps, j’eus l’impression de revivre la Guerre des étoiles, qui fascina mon adolescence. Je me souvins alors du combat de Dark Vador qui représentait les forces sombres par rapport à Luke Skywalker et Obi-Wan Ben Kenobi qui eux, au contraire, se battaient pour la liberté. Mais après cette première partie de nuit « guerre des étoiles », un autre combat se fit jour alors, un combat entre deux folies : la folie de la croix où Dieu se donne par amour pour les hommes et la folie des hommes qui sans cesse devant nous se déploie et dont nous sommes parfois les complices. Folie des hommes qui, dans le domaine de la santé, au nom d’une raison « raisonnante », voient trop souvent, non plus une personne à prendre en charge dans sa totalité, mais des organes à soigner. Folie de la science qui, au nom d’une raison « raisonnante », se prend pour Dieu et veut jouer avec la vie, que ce soit du début du cycle de la vie jusqu’à la fin du cycle de celle-ci. Folie des économistes, qui au nom d’une raison « raisonnante », ont réduit l’homme esclave de l’économie, alors qu’ils auraient du mettre l’économie au service de l’homme. Folie des hommes, qui dans le domaine de l’écologie, couvrent nos aliments de pesticides nocifs pour notre santé, cela aussi au nom d’une raison « raisonnante ». La litanie pourrait être longue car cette « folie raisonnable », cette folie humaine ne cesse de se déployer. Et en face, que voyons-nous ? La folie de Dieu, mort sur la croix, ce que nous avons célébré lors du Vendredi saint. Un Dieu qui aime passionnément l’homme, qui l’aime – je dirais presque – malgré ce qu’il est, et j’aurais tort, car Il l’aime pour ce qu’il est. Tous et toutes dans cette église, nous avons été créés à l’image de Dieu ; tous et toutes sommes appelés à acquérir la ressemblance, à marcher dans la sainteté. Dès lors, ma nuit se fit plus claire, et alors que l’aurore commençait à poindre, la folie de Dieu devint à mes yeux lumineuse et la tristesse, qui m’avait envahie la veille en regardant les informations, disparut peu à peu. Aujourd’hui, devant vous, je fais l’éloge de la folie. Non pas la folie telle que les hommes la conçoivent et qui risque de nous mener à notre propre destruction, mais la folie de Dieu. Dieu, le Dieu tout puissant qui a tout créé qui se fait serviteur, se mettant le Jeudi Saint à genoux devant ses disciples pour leur laver les pieds. Oui, je fais l’éloge de cette folie de Dieu et je vous invite aujourd’hui, en ce jour de Pâques, à devenir des « fous de Dieu », des passionnés de Dieu. Des êtres plein d’audace et d’espérance qui, à contre-courant d’une société dépressive et ténébreuse, vont annoncer la lumière de la Résurrection. Certes, cette lumière est fragile, mais peu importe, un brasier ne commence que par une toute petite flamme, une tornade ne commence que par un tout petit vent, et le soleil qui luit chaque jour ne commence que par le faire timidement au matin. Alors oui, soyons fous, fous de Dieu, car c’est pour nous que Dieu est mort, c’est pour nous qu’Il est ressuscité aujourd’hui et par amour pour Lui, nous sommes appelés, nous aussi, aujourd’hui, dès maintenant, à vivre en ressuscités. Alors oui, soyez fous, laissez tomber cette raison « raisonnante » qui nous rend triste et qui rend notre univers ténébreux. Choisissez la folie de Dieu, la folie de la croix contre ce que les hommes présentent comme une sagesse. Choisissez sans hésiter la Sagesse de Dieu et laissez la lumière qui est en vous croître et grandir. A votre tour vous deviendrez lumière, et autour de vous les gens qui vous verront deviendrons lumière. Dès lors, la nuit cessera son outrage et le jour sera sans cesse levé. Ce jour que nous attendons tous, le retour de Dieu.

HOMELIE DU PERE GOURRIER 8 avril 2012 – Dimanche de Pâques

Laisser un commentaire

De la vie à la Vie |
aadelforest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pourquoi suis-je sur terre
| la confrerie des playdébils
| Pueri Cantores de la Resurr...