NEWMAN A PARL CE SOIR HYDE PARK – PAR BENOT XVI

http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1344796?fr=y

NEWMAN A PARL CE SOIR HYDE PARK

Hyde Park, le 18 septembre 2010

L’enseignement du grand converti dans la mditation du pape la veille de sa batification. « La passion pour la vrit a un prix lev: cela entraine souvent dtre exclus, ridiculiss ou caricaturs »

PAR BENOT XVI

Chers frres et soeurs dans le Christ,
Cest une soire pleine de joie, dune immense joie spirituelle, pour nous tous. Nous sommes rassembls ici en veille de prire pour nous prparer la Messe de demain, au cours de laquelle un fils minent de ce pays, le Cardinal John Henry Newman, sera batifi. Combien de personnes, en Angleterre et dans le monde entier, ont attendu ce moment ! Cest aussi une grande joie pour moi, personnellement, de partager cette exprience avec vous. Comme vous le savez, Newman a longtemps exerc une influence importante dans ma vie et ma pense, comme il la exerce dans la vie de nombreuses personnes bien au-del de ces les.
Lhistoire de la vie de Newman nous invite examiner nos vies, les confronter au vaste horizon du plan de Dieu, et grandir dans la communion avec lglise de tout temps et de tout lieu : lglise des Aptres, lglise des martyrs, lglise des saints, lglise que Newman aimait et la mission de laquelle il a consacr toute sa vie. [...] Ce soir, dans le contexte de notre prire commune, je voudrais rflchir avec vous sur certains aspects de la vie de Newman que je considre trs importants pour notre vie de croyants et pour la vie de lglise aujourdhui.
Permettez-moi de commencer en rappelant que Newman, selon son propre rcit, fait remonter lhistoire de sa vie entire une forte exprience de conversion quil a faite quand il tait jeune homme. Il sagit dune exprience immdiate de la vrit de la Parole de Dieu, de la ralit objective de la Rvlation chrtienne telle quelle a t transmise dans lglise. Cest cette exprience, la fois religieuse et intellectuelle, qui devait inspirer sa vocation devenir un ministre de lvangile, lui donner de discerner la source de lenseignement magistriel dans lglise de Dieu, et stimuler son zle pour un renouveau de la vie ecclsiale dans la fidlit la tradition apostolique. la fin de sa vie, Newman a pu dcrire loeuvre de sa vie comme une lutte contre la tendance croissante, qui se rpandait alors, considrer la religion comme une affaire purement prive et subjective, comme une question dopinion personnelle.
Cest la premire leon que nous pouvons tirer de sa vie : de nos jours, l o un relativisme intellectuel et moral menace de saper les fondements-mmes de notre socit, Newman nous rappelle que, en tant quhommes et femmes crs limage et la ressemblance de Dieu, nous sommes faits pour connatre la vrit, pour trouver dans cette vrit notre ultime libert et laccomplissement de nos aspirations humaines les plus profondes. En un mot, nous avons t destins connatre le Christ, qui est lui-mme le Chemin, la Vrit, et la Vie (Jn 14,6).
La vie de Newman nous enseigne aussi que la passion pour la vrit, lhonntet intellectuelle et la conversion authentique ont un prix lev. Nous ne pouvons garder pour nousmmes la vrit qui rend libres ; celle-ci exige le tmoignage, elle demande tre entendue, et finalement sa force de conviction vient delle-mme et non pas de lloquence humaine ni des arguments avec lesquelles elle peut tre formule. Non loin dici, Tyburn, un grand nombre de nos frres et soeurs sont morts pour leur foi ; le tmoignage de leur fidlit jusquau bout a t plus fort que les mots inspirs que beaucoup dentre eux ont prononcs avant de sen remettre totalement au Seigneur. notre poque, le prix payer pour la fidlit lvangile nest plus la condamnation mort par pendaison ou par cartlement, mais cela entraine souvent dtre exclus, ridiculiss ou caricaturs. Et cependant, lglise ne peut renoncer sa tche : proclamer le Christ et son vangile comme vrit salvifique, source de notre bonheur individuel ultime et fondement dune socit juste et humaine.
Finalement, Newman nous enseigne que, si nous avons accept la vrit du Christ et lui avons donn notre vie, il ne peut y avoir de diffrence entre ce que nous croyons et notre manire de vivre. Toutes nos penses, nos paroles et nos actions doivent tre pour la gloire de Dieu et pour lavnement de son Royaume. Newman a compris cela et il a t le grand dfenseur de la mission prophtique des lacs chrtiens. Il a vu clairement quil ne sagissait pas tant daccepter la vrit par un acte purement intellectuel que de lembrasser dans une dynamique spirituelle qui pntre jusquau coeur de notre tre. La vrit est transmise non seulement par un enseignement en bonne et due forme, aussi important soit-il, mais aussi par le tmoignage de vies vcues dans lintgrit, la fidlit et la saintet. Ceux qui vivent dans et par la vrit reconnaissent instinctivement ce qui est faux et, prcisment parce que faux, hostile la beaut et la bont qui sont inhrentes la splendeur de la vrit, « veritatis splendor ».
La premire lecture de ce soir est la magnifique prire dans laquelle saint Paul demande quil nous soit accord de connatre lamour du Christ qui surpasse toute connaissance (Ep 3, 14- 21). LAptre prie pour que le Christ puisse habiter dans nos coeurs par la foi (Cf. Ep 3, 17) et que nous puissions arriver comprendre, avec tous les saints, ce quest la Largeur, la Longueur, la Hauteur et la Profondeur de cet amour. Par la foi, la Parole de Dieu devient pour nous une lampe sur nos pas et une lumire sur notre route (Cf. Ps 119, 105). Newman, comme les innombrables saints qui lont prcd la suite du Christ, enseignait que la douce lumire de la foi nous amne comprendre la vrit sur nous-mmes, sur notre dignit denfants de Dieu, et sur la destine sublime qui nous attend au ciel.
En laissant la lumire de la foi briller dans nos coeurs, et en demeurant dans cette lumire par notre union quotidienne avec le Seigneur, par la prire et par notre participation aux sacrements de lglise qui donnent la vie, nous devenons nous-mmes lumire pour ceux qui nous entourent ; nous exerons notre mission prophtique . Souvent, sans mme le savoir, nous amenons les personnes un peu plus prs du Seigneur et de sa vrit. Sans une vie de prire, sans une transformation intrieure, fruit de la grce des sacrements, nous ne pouvons, selon les paroles de Newman, irradier le Christ ; nous ne devenons quune cymbale de plus qui retentit (1 Co 13,1), dans un monde de plus en plus bruyant et confus, o abondent les chemins errons ne mnant qu la dception et lillusion.
Dans lune des mditations prfres du Cardinal se trouvent ces mots : Dieu ma cr pour un service prcis. Il ma confi un travail quil na confi personne dautre (Mditations sur la Doctrine chrtienne). Nous voyons l la fine pointe du ralisme chrtien de Newman, le lieu o la foi et la vie se rencontrent invitablement. La foi nous est donne pour transformer le monde et lui faire porter du fruit par la puissance de lEsprit Saint qui agit dans la vie et lactivit des croyants.
Pour qui regarde avec ralisme notre monde daujourdhui, il est manifeste que les Chrtiens ne peuvent plus se permettre de mener leurs affaires comme avant. Ils ne peuvent ignorer la profonde crise de la foi qui a branl notre socit, ni mme tre srs que le patrimoine des valeurs transmises par des sicles de chrtient, va continuer dinspirer et de modeler lavenir de notre socit. Nous savons quen des temps de crise et de bouleversement, Dieu a suscit de grands saints et prophtes pour le renouveau de lglise et de la socit chrtienne ; nous comptons sur sa Providence et nous prions pour quil continue de nous guider. Mais chacun de nous, selon son propre tat de vie, est appel oeuvrer pour lavnement du Royaume de Dieu en imprgnant la vie temporelle des valeurs de lvangile. Chacun de nous a une mission, chacun de nous est appel changer le monde, travailler pour une culture de la vie, une culture faonne par lamour et le respect de la dignit de toute personne humaine. Comme notre Seigneur nous le dit dans lvangile que nous venons dentendre, notre lumire doit briller auxles cieux (Cf. Mt 5, 16).
ce point, je dsire madresser spcialement aux nombreux jeunes ici prsents. Chers jeunes amis : seul Jsus sait quel service prcis il a pens pour vous. Soyez ouverts sa voix qui rsonne au fond de votre coeur : maintenant encore son coeur parle votre coeur. Le Christ a besoin de familles qui rappellent au monde la dignit de lamour humain et la beaut de la vie de famille. Il a besoin dhommes et de femmes qui consacrent leur vie la noble tche de lducation, veillant sur les jeunes et les entranant sur les chemins de lvangile. Il a besoin de personnes qui consacrent leur vie sefforcer de vivre la charit parfaite, en le suivant dans la chastet, la pauvret et lobissance, et en le servant dans le plus petit de nos frres et soeurs. Il a besoin de la force de lamour des religieux contemplatifs qui soutiennent le tmoignage et lactivit de lglise par leur prire constante. Et il a besoin de prtres, de bons et saints prtres, dhommes prts offrir leur vie pour leurs brebis. Demandez au Seigneur ce quil a dsir pour vous ! Demandez-lui la gnrosit pour dire oui ! Nayez pas peur de vous donner totalement Jsus. Il vous donnera la grce dont vous avez besoin pour raliser votre vocation. [...]
Et maintenant, chers amis, continuons notre veille de prire en nous prparant rencontrer le Christ, prsent au milieu de nous dans le Saint Sacrement de lAutel. Ensemble, dans le silence de notre adoration commune, ouvrons nos esprits et nos coeurs sa prsence, son amour, et la force convaincante de sa vrit. En particulier, remercions-le pour le tmoignage constant rendu par le Cardinal John Henry Newman cette vrit. Confiants en sa prire, demandons au Seigneur dclairer notre chemin, et le chemin de la socit britannique, dans la douce lumire de sa vrit, de son amour et de sa paix. Amen.

Laisser un commentaire