HISTOIRE DE L’ICÔNE MARIE PORTE DU CIEL (Panagia Portaitissa)

http://nouvl.evangelisation.free.fr/marie_porte_du_ciel_03.htm

HISTOIRE DE L’ICÔNE MARIE PORTE DU CIEL (Panagia Portaitissa)

Quelques mois plus tard, soit le 21 novembre 1981, le jour de la Fête de la Présentation de Marie, un fait insolite se produisit. Très tôt le matin, José Munoz sentit une très forte odeur d’un parfum très suave. Il réveilla son compagnon, et tous les deux s’aperçurent que l’odeur venait de l’icône inondée d’huile parfumée. Stupéfaits, ils voyaient huile s’écouler à partir de l’étoile[4] située sur l’épaule droite de Marie, ainsi que des deux mains de la Vierge et de la main droite de l’Enfant Jésus. Ils gardèrent tout d’abord le silence, puis très émus prêtèrent leur icône à l’Église russe orthodoxe de Montréal; ils la reprendront plus tard. Quelques photos furent réalisées.
Depuis ce jour du 21 novembre 1981, l’Icône continue à exsuder cette huile parfumée. Bientôt José Munoz parcourra de nombreuses paroisses et de nombreux pays pour y présenter son icône miraculeuse. (voir Annexe: Quelques renseignements sur José Munoz.)
Dans un livre consacré aux icônes mariales, le Père Igor (Egon Sendler) écrivit en 1992: « Cette icône produit des signes qui ne peuvent pas être expliqués comme étant des phénomènes naturels… La quantité d’huile émise variait de entre quelques cm3 et quelques gouttes. Elle fut souvent recueillie dans de l’ouate et distribuée ensuite à ceux qui la demandèrent. Depuis, nombreux sont les témoignages de ceux qui ont ressenti le contact bienfaisant de cette huile. Ce sont, le plus souvent, non pas des guérisons spectaculaires qui s’opèrent, mais plutôt des soulagements dans les multiples difficultés de la vie de notre temps. »

3-4-D’innombrables copies et photos
Peu de temps après ce premier phénomène, comme il a été dit ci-dessus, des photos de cette icône furent prises. Ces photos furent reproduites par milliers et distribuées dans le monde entier. Sur l’une de ces photos, on aperçoit une trace d’huile qui a la forme d’un chapelet que Marie semble tenir dans sa main droite. C’est cette photo qui a été reproduite en centaines de milliers d’exemplaires.
Afin d’être aussi complets que possible, nous devons signaler que José Munoz, à qui appartenait l’Icône, se sentait, depuis quelques mois menacé et suivi. Il voulait cependant présenter son icône en Grèce, mais, le 31 octobre 1997, il fut assassiné à Athènes. L’Icône de Marie Porte du Ciel peinte en 1920 a disparu et personne ne sait où elle pourrait se trouver actuellement.

[1] Une iconostase est une cloison à trois portes : portes saintes ou portes royales et portes diagonales, qui séparent le sanctuaire de la nef de l’église. Elle est généralement ornée d’icônes.
[2] Voir les sites :
-MariePorteducielChapelle.png, et -Porteduciel.org
[3] Cette icône a accompli un si grand nombre de miracles, tant pour la protection d’Iviron que de la Sainte Montagne en temps de périls, qu’Elle est à juste titre considérée comme l’Icône par excellence de la Mère de Dieu miséricordieuse.
[4] Symbolisant l’Esprit-Saint.

Laisser un commentaire

De la vie à la Vie |
aadelforest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pourquoi suis-je sur terre
| la confrerie des playdébils
| Pueri Cantores de la Resurr...