ENSEIGNEMENT SUR LE SENS DE LA PASSION DU CHRIST – MEDITATION SUR SA MORT

http://www.enviedevivre.net/suggestions/pourquoijesusestmort.php

ENSEIGNEMENT SUR LE SENS DE LA PASSION DU CHRIST – MEDITATION SUR SA MORT

Bible : pourquoi la Passion du Christ ? Quel message comprendre ? Dans des homélies, prédications ou autres formes d’enseignement sur la Passion, vous trouverez de nombreuses explications comme : « Jésus a souffert pour nos péchés », « Jésus est mort pour nous, pour moi » … Mais si vous voulez vraiment comprendre la raison, la cause de la mort de Jésus, il faut lire attentivement le récit de la Passion, le méditer, ressentir ce que Jésus a pu subir ce jour-là. Avant de vous lancer dans cette étude de la Bible, je vous propose quelques pistes.
Jésus n’est pas mort par hasard
La première chose importante à comprendre, c’est que le sacrifice du Christ sur la croix n’est pas un accident, un évènement imprévu. Non seulement Jésus annonce sa mort plusieurs fois dans les évangiles mais l’ancien testament y fait souvent allusion. Dieu a prévu dès la création qu’il serait obligé de donner la vie de son fils. Pourquoi ?

Du supplice d’Isaac à la croix de Jésus
Dès l’ancien testament, Dieu utilise très tôt pour sa relation avec l’homme le mot « alliance », dès Noé. Etrange terme pour une relation Dieu-créature !! Car une alliance, ce n’est pas un asservissement d’un faible à un fort, mais une union entre entité de même rang (pays, personnes dans le mariage …). Mais une alliance ne dure pas si elle basée sur l’intérêt pour au moins l’un des deux. On ne le sait que trop au niveau politique. Les premières relations décrites entre Dieu et les hommes (Adam, Noé) n’ont pas échappé à la règle.
Alors Dieu va proposer à Abraham une alliance étrange : Il va lui demander de prouver un amour plus fort, en offrant ce qu’un homme peut chérir plus que lui-même : son enfant. Etrange texte de la Bible où Abraham accepte de sacrifier son fils unique, né de façon miraculeuse, en l’attachant en haut d’une montagne, sur du bois, bois que son fils a lui même porté sur ses épaules jusqu’au lieu du supplice. Et ce n’est que le troisième jour qu’Abraham sut que son fils vivrait. La similitude avec la Passion du Christ est trop forte pour être fortuite. Dieu annonce en fait que son Alliance avec les hommes va se faire par une preuve d’amour extraordinaire, ce qu’il a demandé à l’homme, sans lui imposer jusqu’au bout, c’est Lui qui va le réaliser : offrir son fils. Extraordinaire cohérence du message biblique qui commence et finit par deux évènements parfaitement symétriques !!
Ressentir l’intensité de la Passion du Christ : Comprendre l’amour de Dieu
Jésus ne va pas seulement donner sa vie, mais il va accepter de subir toutes les souffrances physiques ou morales dont les hommes peuvent être frappés : angoisse insoutenable devant l’inévitable, trahi par un ami, arrêté de nuit comme un brigand, abandonné par tous ses apôtres, renié par son plus fidèle ami, torturé, sujet de railleries, traité comme un fou avec sa couronne d’épines, injures lors de son supplice, haine de la foule, indifférence de tous ceux qu’il avait guéri, mise à mort de la façon la plus épouvantable de l’époque ( « la plus cruelle et hideuse des tortures » d’après Cicéron, à tel point que les romains la supprimèrent plus tard) … Mais le plus dur fût sans doute ce sentiment, un moment, d’avoir été abandonné même par son père « Mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ». Faut-il que Dieu aime l’homme pour avoir accepté autant !!
Pourquoi la mort du Christ pour faire comprendre son amour ?
Que pouvait nous offrir le Christ pour nous faire comprendre son amour ? Des miracles ? Il en a fait beaucoup, mais combien ont vraiment compris cet amour, combien sont restés auprès de Lui au moment de sa Passion? Quatre dont sa mère !!! Le problème de Dieu, c’est sa toute puissance. Quoi qu’il nous offre, cela ne lui coute rien, aucun effort. Aime-t-on un milliardaire qui nous offre 1.000 euros ? Non, car ce n’est rien pour lui, cela ne le prive de rien. La seule chose qui coutait à Jésus, c’est le don de Lui, accepter de souffrir, de mourir pour nous.

Méditation sur les demandes et les dons de Dieu
Méditez sur ces deux textes (Abraham et Passion), ce que demande Dieu à Abraham, est-ce comparable à ce que Lui va offrir ? Dieu commence à demander la vie d’Isaac, mais sans le faire souffrir, sans qu’Isaac lui même est conscience de ce sacrifice. Et cette demande n’est que symbolique. Mais quand Jésus va s’offrir, Lui, il va devoir supporter toute une série de souffrance, d’épreuves, dont la conscience de ce qui va arriver. Et ce sacrifice va être réel.
Cela ne ressemnle-t-il pas aux autres dons de Dieu : par exemple dans la multiplication des pains et poissons, Jésus ne demande-t-il pas une participation presque symbolique aux hommes, 5 pains et 2 poissons pour donner à profusion ?

Laisser un commentaire

De la vie à la Vie |
aadelforest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pourquoi suis-je sur terre
| la confrerie des playdébils
| Pueri Cantores de la Resurr...