Hymnes ambrosiennes et : Deus creator omnium (latin français)

du site:

http://dugardin.vb.chez-alice.fr/hagio/hymnes.php

Hymnes ambrosiennes

Ces quatre hymnes sont attribuées avec certitude à Ambroise de Milan. L’authentification nous en est donnée soit par Ambroise lui-même, soit par St Augustin. Huit autres hymnes peuvent lui être attribuées avec moins de certitude cependant. Pour de plus amples détails, vous pouvez consulter l’ouvrage : 
La mélodie ne nous est malheureusement pas parvenue.  Toutefois, on peut remarquer que le rythme est identique à celui du  » Veni creator » (mètre latin) ; peut-être les mélodies étaient-elles voisines, malgré les 4 siècles qui séparent les hymnes ambrosiennes du Veni creator. Cependant, le ‘Veni creator’ gréogorien est en « plain chant », c’est à dire à que sa mélodie est portée par les variations d’une seule voix, alors que les hymnes ambrosiennes, à en croire le témoignage direct d’Augustin, utilisaient plusieurs voix qui « se mêlaient ». On ignore si les hymnes d’Ambroise étaient chantées à plusieurs voix (polyphonie) ou à voix alternées. Les récits d’Augustin (voir : Confessions) sont ambigus sur ce point.

Deus creator omnium 
polique rector, uestiens
diem decoro lumine
noctem soporis gratia,

artus solutos ut quies
reddat laboris usuin
mentesque fessas alleuet,
luctusque soluat anxios,

grates peracto iam die
et noctis exortu preces
uoti reos ut adiuues
hymnum canentes soluimus

Te cordis ima concinant
te vox canora concrepet,
te diligat castus amor
te mens adoret sobria

ut cum profunda clauserit
diem caligo noctium
fides tenebras nesciat
et nox fide reluceat

Dormire mentem ne sinas
dormire culpa nouerit
castis fides refrigerans
somni uaporem temperet

Exuta sensu lubrico
te cordis alta somnient
nec hostis inuidi dolo
pauor quietos suscitet.

Christum rogamus et Patrem,
Christi Patrisque Spiritum,
unum potens per omnia ;
foue precantes, Trinita

TRADUCTION

Dieu créateur de toute chose
Roi des cieux qui revêts
le jour de lumière éclatante,
la nuit des grâces du sommeil

pour que le repos nous détende,
rende nos membres au travail;
soulage nos coeurs fatigués,
dénoue nos chagrins anxieux,

le chant de notre hymne te rend grâce
pour ce jour déjà terminé,
te prie au lever de la nuit ;
aide-nous à tenir nos voeux.

Que le fond des coeurs te célèbre,
que la voix qui chante t’acclame,
que te chérisse un chaste amour
et que l’âme sobre t’adore !

Puisse lorsque la nuit profonde
de sa noirceur clore le jour,
la foi ignorer les ténèbres,
et la nuit resplendir la foi !

Ne laisse point l’âme dormir ;
puisse la faute s’endormir !
la foi chaste et rafraîchissante
tempérer l’ardeur du sommeil !

Dépouillé des pensées mauvaises,
que le fond des coeurs rêve à toi,
sans que la ruse de l’Envieux
éveille, effarés, ceux qui dorment !

Nous prions le Christ et le Père,
et l’Esprit du Christ et du Père
unique puissance en tous points ;
soutiens qui te prie, Trinité.

(SUR LE SITE:
En cliquant sur les icônes animées, vous pourrez écouter un extrait des hymnes ambrosiennes telles qu’elles sont chantées aujourd’hui dans la liturgie des heures.)

Laisser un commentaire