Homélie de profession de foi

du site:

http://paroisses-du-confluent-78.cef.fr/documents/il-etait-une-fois-une-foi.pdf

Homélie de profession de foi

Il était une fois… une foi. Oh une petite foi pas bien grande. Une foi reçue lors d’un baptême, autrefois. Unefoi toute simple, gentille, sans problème, sans crise de foi. Une foi enfantine. Un beau jour cette foi découvrit qu’elle avait des grandes soeurs. Des fois qui avaient grandi et qui lui paraissaient plus mûres, plus belles. Alors notre petite foi décida de mener son enquête pour découvrir ce qui donnait à toutes ces fois cet aspect qui l’a fasciné. Pour réussir son enquête, elle alla au KT puis à l’aumônerie et là, Oh stupeur, elle découvrit que toutes ces fois avaient une mère à laquelle elles voulaient ressembler (c’est bien connu que quand on est une fille on veut ressembler à sa mère), elle découvrit donc que toutes ces fois avaient une mère à laquelle elles voulaient ressembler : la foi catholique. Alors notre petite foi se mit au travail pour ressembler à sa mère et devenir elle, aussi, foi catholique : elle participa fidèlement aux réunions du KT, elle fit sa première communion, elle apprit par coeur le « je crois en Dieu » (vous pourrez le constater toute à l’heure)… Une fois qu’elle eut fini tout cela, elle découvrit avec surprise que pour être, elle aussi, foi catholique, il ne suffisait pas de connaître, il fallait aussi de reconnaître. Elle comprit qu’il ne pouvait pas y avoir foi sans proclamation de foi. Elle décida donc, une fois pour toute, de faire sa profession de foi. Elle comprenait bien que pour devenir adulte, il fallait quelle s’assume et que pour s’assumer, il lui fallait se dire. Cette fois, elle pensa qu’elle avait enfin trouvé le moyen de devenir foi catholique… Pauvre petite foi, elle était vraiment naïve… Bien sûr, elle n’avait pas complètement tort : pour devenir foi catholique, il faut effectivement comprendre ce que ça veut dire que d’être « foi catholique », il faut effectivement aussi se reconnaître foi catholique en le professant mais cela ne suffit pas. Pour devenir pleinement foi catholique, et cette fois ce sera la bonne, il faut agir… Il n’y a pas de foi sans acte de foi. C’est ce que disait un certain St Jean, un gars qui, avec d’autre, avait été à l’origine de la foi catholique : « Mes enfants, nous devons aimer, non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. » Mais comprendre ça, ce n’est possible que si on en fait l’expérience…Heureusement, notre petite foi eut la chance d’aller en pélé à Lourdes. Et là, en voyant toutes ces personnes malades aller se plonger avec foi dans les piscines, en découvrant tous ces hospitaliers se mettre au service de ces malades au nom de leur foi, en participants avec des pélérins du monde entier aux processions, aux messes, au chemin de croix…. Elle comprit, une foi pour toute, qu’elle ne serait vraiment foi catholique qu’en étant une foi agissante, une foi aimante. Elle avait compris ce qu’un autre des fondateurs de la foi catholique, un certain St Jacques cette foi, avait dit : « Montre-moi

donc ta foi qui n’agit pas ; moi, c’est par mes actes que je te montrerai ma foi. » Notre petite foi revint toute heureuse de son pélé à Lourdes et plein d’enthousiasme à l’idée de faire sa profession de foi… Et ça se vit le jour de la profession de foi. L’histoire pourrait s’arrêter-là puisque ce jour, c’est aujourd’hui… L’histoire pourrait s’arrêter là mais nous savons bien que toutes les histoires ne sont pas constitué que d’un passé et d’un présent mais qu’elles ont aussi un avenir… Alors, cette fois-ci, nous allons quitter la sécurité du passé et la réalité du présent pour nous projeter dans l’avenir. Il pèse sur notre petite foi qui devient aujourd’hui foi catholique, une grave menace, lourde de conséquence… Notre petite foi risque de se croire arriver au bout du chemin… Elle est devenue ce qu’elle rêvait d’être… alors maintenant y a plus qu’à se la couler douce… Grave erreur. Parce qu’aujourd’hui tout va bien, tout est facile mais, sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, il se peut que parfois, notre petite foi rencontre des épreuves sur le chemin, il se pourrait même, quelque fois, qu’elle soit confrontée à de véritables crises de foi voire même qu’elle se perde une fois pour toute. On entend tellement de gens dirent autour de nous qu’ils ont perdu la foi… Ca serait tellement dommage, après avoir fait tout ce chemin pour devenir véritablement foi catholique, de tout perdre… Tous ces efforts pour rien…Alors pour que ce scénario catastrophe ne reste qu’une vue de l’esprit et ne se réalise jamais, et bien l’Evangile d’aujourd’hui nous donne la recette :

Ne débranchez jamais ! Bon c’est pas tout à fait cela qui est écrit dans l’Evangile mais c’est bien l’idée : Ne débranchez jamais ! Vous êtes aujourd’hui branché sur Jésus Christ qui nourrit votre foi et lui permet de bien rester vivante comme des sarments sont branchés sur la vigne… Mais si vous perdez le contact avec le Christ alors, peu à peu, sans même que vous vous en rendiez compte, votre foi va s’affadir, devenir triste et mourir… Ne débranchez jamais. Comment ? Et bien en participant tous les samedi ou dimanche à la messe. Vous avez la chance de célébrer votre profession de foi en même temps que d’autres plus jeunes ou plus âgés, font, eux, leur première communion, signe, s’il en fallait un, qu’Eucharistie et foi sont profondément lié. A chaque fois que vous allez à la messe, vous revivez les 3 étapes que vous avez parcouru : vous grandissez dans la connaissance de votre foi (c’est le rôle de l’homélie), vous assumez votre foi en la professant avec toute l’Eglise, vous recevez, le corps de celui qui vous rend capable d’aimer et donc d’agir au nom de votre foi : Jésus Christ. Oui, c’est bien en célébrant l’Eucharistie que vous éviterez ce scénarios catastrophe que j’évoquais toute à l’heure. En célébrant l’Eucharistie non pas parfois, ni même quelque fois mais à chaque fois que vous y serez invité, c’est-à-dire chaque dimanche. C’est trop exigeant ? Non, rien n’est trop exigeant lorsque c’est une question de vie ou de mort… Et d’ailleurs je sens que vous en êtes capables… J’y crois. Moi j’ai la foi…

Laisser un commentaire

De la vie à la Vie |
aadelforest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pourquoi suis-je sur terre
| la confrerie des playdébils
| Pueri Cantores de la Resurr...