Le card. Vingt-Trois invite les jeunes à se poser la question du sacerdoce

du site:

http://www.zenit.org/article-24324?l=french

Le card. Vingt-Trois invite les jeunes à se poser la question du sacerdoce

Homélie de la messe d’ordination du nouvel évêque de Beauvais

ROME, Jeudi 6 mai 2010 (ZENIT.org) – Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a invité « tous ceux qui n’ont pas encore arrêté le cours de leur vie » à se poser la question de la vocation sacerdotale ou diaconale. C’est ce qu’il a affirmé dans l’homélie de la messe d’ordination épiscopale de Mgr Jacques Benoit-Gonnin, nouvel évêque de Beauvais, Noyon, Senlis.

Le nouvel évêque, jusqu’alors curé de la paroisse de la Trinité à Paris, a été ordonné le 2 mai dernier dans cathédrale Saint-Pierre de Beauvais.

« Notre mission première est bien d’ouvrir la porte de l’Eglise, la porte de la foi, en annonçant la bonne nouvelle du Christ », a affirmé l’archevêque de Paris. Une mission pour laquelle « nous avons besoin que des ouvriers nombreux viennent se joindre à celles et à ceux qui ont déjà commencé le travail de la moisson » et qui « suppose tout particulièrement que les hommes entendent l’appel du Christ à devenir les prêtres et les diacres de son Eglise ».

« Que parmi vous se sentent concernés tous ceux qui n’ont pas encore arrêté le cours de leur vie, qui n’ont pas encore cristallisé leur espérance, qui ont encore la marge de liberté et la générosité suffisantes pour dire : ‘Seigneur, que veux-tu que je fasse ?’ ou bien ‘je veux te suivre’ », a ajouté le cardinal.

« Que ceux-là ne reculent pas devant l’incertitude de ce qui doit arriver. La barque avance, le capitaine est à la barre, l’Esprit la conduit, il lui faut un équipage, et cet équipage c’est parmi vous que le capitaine peut et doit le trouver ».

Le cardinal Vingt-Trois a invité les jeunes hommes qui se sont déjà posé cette question à « se la poser à nouveau ». « Et à ceux qui ne se la sont pas encore posée, je donne une nouvelle chance en la leur posant : ‘Veux-tu suivre le Christ pour être au service de son évangile en quittant tout par amour pour tes frères ?’ ».

« L’accueil réservé à cette question et la réponse qui lui sera faite, dépend de nous », a insisté l’archevêque de Paris. « Elle dépend de notre estime pour les prêtres qui entourent votre évêque, de votre volonté de collaborer à leur mission, de votre espérance que les sacrements de l’Église peuvent couronner les chemins de conversion auxquels tant d’hommes et de femmes aspirent ». « Il dépend de vous que le cap fixé trouve son achèvement : ‘Avance au large’ ».

Laisser un commentaire