Saint Michel et le Purgatoire

du site:

http://www.spiritualite-chretienne.com/anges/ange-gardien/hierar14.html#Dévotion

Saint Michel

Saint Michel et le Purgatoire

Combien peu d’âmes, même parmi les plus saintes, montent de la terre au ciel sans passer par les flammes du Purgatoire ? Saint Louis de Gonzague lui-même, cet ange de pureté, ce martyr de charité et de pénitence, craignit à ses derniers moments d’aller dans ce lieu d’expiation.
A ce grand nombre d’âmes que la justice divine écarte encore du seuil du Paradis, parce qu’elles n’ont pas assez éclatante de blancheur la robe de leur baptême, saint Michel est particulièrement secourable. Il redouble de sollicitude pour les consoler, les soulager et hâter leur délivrance. « Semblable à un ministre plénipotentiaire envoyé en délégation, dit le pape saint Pie V parlant du rôle admirable de saint Michel vis-à-vis des âmes du Purgatoire, ce puissant archange applique et interprète, suivant les circonstances, les volontés de son souverain ; il gracie parfois les coupables qui ont imploré sa protection, il abrège la détention de certains autres ; en un mot, il est comme le médiateur entre le chef suprême et ses sujets, et même, par sa médiation, il obtient des grâces que la dignité du souverain semble ne pouvoir accorder sans un intermédiaire. »
Avec le dogme du Purgatoire, l’Eglise nous enseigne que la peine la plus cruelle qu’on y endure est celle du dam, c’est-à-dire l’horrible état de l’âme qui, violemment arrachée de ce monde, se trouve tout à coup au milieu d’un vide affreux où, frémissante, elle roule sans cesse à travers des tourbillons de flammes livides, cherchant son appui en Dieu, qu’elle appelle de toutes les puissances de son être, mais dont elle est repoussée par une force inexorable. Ce serait l’enfer, si n’était l’espérance d’en sortir.
Saint Michel a pitié de cette infortunée qu’il a peut-être arrachée à Satan ; il l’éclaire, il la console dans ses souffrances, dans sa douloureuse attente, lui rappelant qu’après l’expiation, il la conduira, joyeuse et triomphante, dans les célestes parvis. Alors l’âme, réconfortée dans son espérance, considère amoureusement la grandeur, la sainteté de Dieu, et bénit sa miséricorde, même dans le châtiment de sa justice.
Si c’est une grande joie pour le malheureux qui gît au fond d’un obscur cachot, de recevoir sur son front quelques rayons de lumière, ou pour le matelot perdu sur l’océan, au milieu de la tempête, d’apercevoir au loin le phare du port, quelle douce vision que celle de l’archange dans le lamentable séjour du purgatoire ! Sa présence l’illumine et donne à ces saintes âmes, comme un reflet du bonheur du Paradis. Voilà pourquoi l’Eglise demande, dans ses prières liturgiques pour les défunts, que saint Michel fasse luire à leurs âmes cette douce clarté, dont l’éclat va croissant jusqu’au moment où ces chères captives peuvent aller se réjouir éternellement dans le sein de Dieu ;
A côté de la peine du dam, il y a la peine du sens ; rien de souillé n’entre au ciel, et le purgatoire n’est qu’un creuset où l’âme se dépouille de tout alliage impur. Elle y passe, dit saint Paul, comme par le feu, c’est-à-dire par une souffrance où la justice de Dieu empêche sa miséricorde d’intervenir. Par nos prières et nos bonnes œuvres, nous pouvons diminuer l’intensité des souffrances des âmes du purgatoire et même les délivrer des flammes expiatrices ; mais saint Michel et les Anges sont les premiers à en adoucir la rigueur, par leur présence et leurs encouragements.
Saint Liguori, expliquant la prière de l’offertoire de la messe des morts, déclare que la tradition est unanime à reconnaître que saint Michel descend dans le purgatoire, pour soulager par lui-même et par ses Anges les âmes captives dans ce lieu d’exil et d’expiation. Saint Anselme dit aussi : « On ne peut nous accuser de pieuse exagération, quand nous soutenons que le Prince de la milice céleste est tout-puissant dans le purgatoire, parce que Dieu l’a ainsi décidé, et qu’alors il peut soulager et abréger les peines des âmes que la justice et la sainteté du Très-Haut retiennent en ce lieu de supplices. Il y règne en roi, puisqu’il est prince et maître de toutes les âmes qui doivent entrer dans le royaume des cieux. »
Après la douce Vierge immaculée, il faut donc reconnaître à saint Michel le plus de zèle et de pouvoir pour porter secours aux âmes du Purgatoire. Mais il en est certainement de privilégiées auprès du glorieux Archange : ce sont celles qui, durant leur pèlerinage terrestre, l’ont honoré d’une manière particulière par leur confiance, ou qui, par leurs prières et leurs bonnes œuvres, ont soulagé les âmes du Purgatoire, et ont mérité d’avance ses faveurs.
« Oui, s’écrie saint Bernard, celui qui a été dévot à saint Michel ne demeure pas longtemps en purgatoire, car cet Archange, usant de son privilège, conduira bientôt son âme dans le céleste séjour. » Qui ne voudrait pas s’efforcer d’être un jour de ce nombre ?
Prions souvent, prions le plus que nous pourrons pour les âmes du Purgatoire. Ces prières, très agréables à saint Michel, nous mériteront, après notre mort, un puissant secours et de bien douces consolations.

Extrait de « L’Ange Gardien » n° 12, Avril 1896, pp.399-402.

Une Réponse à “Saint Michel et le Purgatoire”

  1. Homepage dit :

    Many thanks a whole lot intended for revealing this with all individuals you probably identify what you really are speaking somewhere around! Added. Remember to also visit my site Equates to). We can easily have a web page link return set up involving us

Laisser un commentaire