Archive pour le 9 avril, 2010

Aujourd’hui, j’ai besoin de me reposer, je vais à l’église la plus proche pour la messe, qui est cette basilique ici, à demain

9 avril, 2010

Aujourd'hui, j'ai besoin de me reposer, je vais à l'église la plus proche pour la messe, qui est cette basilique ici, à demain dans image bon nuit, jour, dimanche etc. 22%20agosto%202008%20001%20-%20Basilica%20di%20Sant%27Antonio%20a%20via%20Merulana

Basilica di Sant’Antonio a via Merulana, Roma

http://picasaweb.google.it/gabriella.chatnoir/Slides#5458158077201082402

miaou, nous ne sommes pas les plus beaux chatons dans le monde?

9 avril, 2010

miaou, nous ne sommes pas les plus beaux chatons dans le monde? dans image bon nuit, jour, dimanche etc. Amore_bianco.gifsRMZsn

http://www.uffa.it/fotodivertenti/1987_un-amore-di-colore-bianco.html

Saint Grégoire le Grand : Pierre tire le filet jusqu’au rivage

9 avril, 2010

du site:

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=commentary&localdate=20100409

Le vendredi de Pâques : Jn 21,1-14
Commentaire du jour
Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l’Église
Homélies sur l’Évangile, n° 24 (trad. Le Barroux rev.)

Pierre tire le filet jusqu’au rivage

      Après la prise de tant de gros poissons, « Simon-Pierre monta dans la barque et tira à terre le filet. » Je suppose que vous avez saisi pourquoi c’était Pierre qui a tiré le filet à terre. C’est à lui, en effet, que la sainte Église a été confiée, c’est à lui qu’il a été dit personnellement : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? Pais mes brebis. » Ainsi, ce qui dans un deuxième temps a été clairement énoncé en paroles est d’abord signifié par une action.

      C’est le prédicateur de l’Église qui nous sépare des flots de ce monde ; il est donc nécessaire que Pierre mène à terre le filet plein de poissons. Et il a tiré en personne les poissons sur la terre ferme du rivage, puisqu’il a fait connaître aux fidèles, par sa sainte prédication, l’immutabilité de la patrie éternelle. Il l’a fait par ses paroles comme par ses épîtres ; il le fait encore chaque jour par ses miracles. Toutes les fois qu’il nous porte à l’amour du repos éternel, toutes les fois qu’il nous détache du tumulte des choses de ce monde, ne sommes-nous pas des poissons pris dans les filets de la foi, qu’il tire au rivage ?