Saint Augustin : Le Temple saint, le Corps du Christ

du site:

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=commentary&localdate=20091109

Dédicace de la basilique du Latran, fête : Jn 2,13-22
Commentaire du jour
Saint Augustin (354-430), évêque d’Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l’Église
Sermon sur le Psaume 130, § 1-2

Le Temple saint, le Corps du Christ

      « Le Seigneur les chassa tous du Temple. » L’apôtre Paul dit : « Le temple de Dieu est saint et ce temple, c’est vous » (1Co 3,17), c’est-à-dire, vous tous qui croyez au Christ et qui croyez au point de l’aimer… Tous ceux qui croient ainsi sont les pierres vivantes dont s’édifie le temple de Dieu (1P 2,5) ; ils sont comme ce bois imputrescible dont a été construite l’arche que le déluge n’a pas pu submerger (Gn 6,14). Ce temple, le peuple de Dieu, les hommes eux-mêmes, c’est l’endroit où Dieu exauce quand on l’y prie. Ceux qui prient Dieu en dehors de ce temple ne sauraient être exaucés pour la paix de la Jérusalem d’en haut, même s’ils sont exaucés pour certains biens matériels que Dieu accorde aussi aux païens… Mais c’est tout autre chose d’être exaucé en ce qui concerne la vie éternelle ; cela n’est accordé qu’à ceux qui prient dans le temple de Dieu.

      Car celui qui prie dans le temple de Dieu prie dans la paix de l’Eglise, dans l’unité du Corps du Christ, parce que le Corps du Christ est constitué de la multitude des croyants répartis sur toute la terre… Et celui qui prie dans la paix de l’Eglise prie « en esprit et en vérité » (Jn 4, 23) ; l’ancien Temple n’en était que le symbole. En effet, c’était pour nous instruire que le Seigneur a chassé du Temple ces hommes qui ne cherchaient que leur propre intérêt, qui ne s’y rendaient que pour acheter et pour vendre. Si cet ancien Temple a dû subir cette purification, il est évident que le Corps du Christ lui aussi, le temple véritable, contient des acheteurs et vendeurs mêlés à ceux qui prient, c’est à dire des hommes qui ne cherchent que « leur propre avantage et non celui de Jésus Christ » (Ph 2,21)… Un temps viendra où le Seigneur mettra dehors tous ces péchés.

Laisser un commentaire