Saint Augustin : « Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ…ne restera pas sans récompense »

du site:

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=commentary&localdate=20090927

Vingt-sixième dimanche du temps ordinaire : Mc 9,38-43#Mc 9,45-45#Mc 9,47-48
Commentaire du jour
Saint Augustin (354-430), évêque d’Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l’Église
3e Sermon sur le psaume 36 (trad. Solesmes, Lectionnaire, t. 3, p. 1005 rev.)

« Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ…ne restera pas sans récompense »

      Donne les biens de ce monde et reçois les biens éternels. Donne la terre et reçois le ciel. Mais à qui donner ?… Écoute l’Écriture te dire comment prêter au Seigneur lui-même : « Celui-là prête au Seigneur, qui a pitié du pauvre » (Pr 19,17). Assurément Dieu n’a pas besoin de toi ; mais un autre en a besoin. Ce que tu donnes à l’un, un autre le reçoit. Car le pauvre n’a pas de quoi te rendre ; il le voudrait, mais il ne trouve rien ; seule demeure en lui sa volonté bienveillante de prier pour toi. Mais quand un pauvre prie pour toi, c’est comme s’il disait à Dieu : « Seigneur, j’ai reçu un prêt, sois ma caution ». Dès lors, si le pauvre auquel tu as affaire est insolvable, il a un bon garant, car Dieu te dit : « Donne avec assurance, c’est moi le répondant… C’est moi qui rendrai, c’est moi qui reçois, c’est à moi que tu donnes ».

      Crois-tu que Dieu te dise : « C’est moi qui reçois, c’est à moi que tu donnes » ? Oui, assurément, si le Christ est Dieu, et là il n’y a pas de doute. Car il a dit : « J’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ». Et comme on lui demande : « Quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim ? », il veut montrer qu’il est réellement le garant des pauvres, qu’il répond pour tous ses membres… Il déclare : « Ce que vous avez fait au plus petit de mes disciples, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,35s).

Laisser un commentaire