Archive pour le 27 avril, 2009

Prayer Flags, Mount Everest, bonne nuit

27 avril, 2009

Prayer Flags, Mount Everest, bonne nuit dans image bon nuit, jour, dimanche etc. prayer-flags-everest-640522-ga

Prayer Flags, Mount Everest
Photograph by Bobby Model

This Week in Photo of the Day: Mount Everest

Prayer flags stretch across Base Camp on Mount Everest, with Nuptse Mountain looming in the distance. Every year, climbers from around the globe start out here in an attempt to climb Everest, the highest mountain above sea level in the world.

http://photography.nationalgeographic.com/photography/photo-of-the-day

Pierre le Vénérable: « À la recherche de Jésus »

27 avril, 2009

du site:

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=commentary&localdate=20090427

Le lundi de la 3e semaine de Pâques : Jn 6,22-29
Commentaire du jour
Pierre le Vénérable (1092-1156), abbé de Cluny
Sermon sur la louange du saint sépulcre (trad. Sr Isabelle de la Source, Lire la Bible, Mediaspaul 2000, t. 6, p. 58

« À la recherche de Jésus »

      Écoutez, tous les peuples ; écoutez, nations répandues sur la surface de la terre ; prêtez l’oreille, tribus et races diverses (cf Ap 7,9), vous tous qui vous croyiez abandonnés et vous pensiez jusqu’à présent méprisables ; prêtez l’oreille et réjouissez-vous : votre Créateur ne vous a pas oubliés. Il n’a pas voulu laisser plus longtemps sa colère retenir ses miséricordes ; maintenant il veut sauver dans sa bonté non seulement le petit nombre des juifs, mais encore votre multitude innombrable. Écoutez le saint prophète Isaïe… : « En ce jour-là, la racine de Jessé sera dressée comme un signe pour les peuples » (11,10)…

      Comme l’a attesté Jésus lui-même, il est celui que « Dieu, le Père, a marqué de son sceau », pour qu’il soit un signe. Mais un signe pour quoi ? Pour qu’exalté en haut de l’étendard de la croix, tel le serpent de bronze élevé au milieu du camp (Nb 21), il tourne vers lui les regards non seulement du peuple juif, mais de l’univers entier, et qu’il attire à lui par sa mort sur la croix le coeur de tous les hommes. Il leur apprendrait ainsi à mettre en lui toute leur espérance. En guérissant toutes leurs faiblesses, en pardonnant tous leurs péchés, en ouvrant à tous le Royaume des cieux fermé depuis si longtemps, il leur montrerait qu’il est bien « celui qui devait être envoyé…, celui qu’attendaient les nations » (Gn 49,10 Vulg.). Ce signe, il l’a dressé lui-même pour les peuples afin de « réunir les exilés d’Israël et de rassembler des quatre vents les dispersés de Juda » (Is 11,12).