Les Pompiers du Vatican au secours des populations des Abruzzes

du site:

http://www.zenit.org/article-20687?l=french

Les Pompiers du Vatican au secours des populations des Abruzzes

Une population qui a besoin de réconfort

ROME, Mardi 7 avril 2009 (ZENIT.org) – Une équipe de Pompiers de la Cité du Vatican s’est portée dès lundi au secours des victimes du tremblement de terre des Abruzzes, dans le village le plus atteint : Onna.

Le bilan du tremblement de terre qui a frappé la ville de L’Aquila et ses environs était, mardi soir, de 207 morts, 1500 blessés, et quelque 17.000 sans abri : les répliques se succèdent et rendent les maisons inhabitables. Les secouristes ont eu aussi la joie de tirer de dessous les décombres 150 personnes vivantes.

Benoît XVI continue de suivre l’évolution de la situation de près, et prie pour les victimes, pour la population et pour les secouristes (cf. Zenit du 6 avril 2009).

Les pompiers du Vatican sont arrivés sur place lundi soir. Le directeur des Services de sécurité du Vatican et de la Protection civile, qui est aussi commandant du Corps de gendarmerie du Vatican a confié à Radio Vatican que les pompiers se sont mobilisés dans la nuit de lundi à la nouvelle de ce qu’il qualifie « d’immense tragédie ».

« Après avoir parlé à nos supérieurs, Mgr Renato Boccardo et le cardinal Giovanni Lajolo, et après avoir informé le Saint-Père, le secrétaire d’Etat et la secrétairerie d’Etat, il nous est apparu de notre devoir, en ce moment de grande douleur, que l’équipe des Pompiers du Vatican soit présente pour aider en se moment de grande urgence », a déclaré le commandant Giani.

Il précise que sont arrivés sur place « l’officier responsable des Pompiers du Vatican, l’ingénieur De Angelis, ingénieur des ponts et chaussées, expert dans ce domaine, et une équipe de huit hommes, ainsi que des moyens sophistiqués de protection civile, et du matériel pour les populations, en particulier au village de Onna, complètement détruit. Ils y travaillent avec les pompiers italiens et les forces de police italiennes ».

Onna avait 250 habitants dont 40 sont décédés. Certains ont tout perdu, qui une auberge, qui un troupeau de 70 moutons.

« Ils ont travaillé toute la nuit pour retrouver les victimes mais maintenant, il portent assistance aux habitants, les aidant en particulier à revenir chez eux récupérer ce qui peut l’être. Ils apportent aussi un soutien moral ».

Le commandant avait tenu à ce que ses hommes soient préparés à ce genre d’opération de secours d’urgence : il y voit une action complémentaire à l’aide d’urgence apportée dans les cas de catastrophes naturelles par le Conseil pontifical Cor Unum par exemple.

L’ingénieur Paolo De Angelis a indiqué à Radio Vatican qu’ils travaillent actuellement au déblayage et à la vérification de l’état de bâtiments, mais qu’ils ont trouvé à Onna une « situation désastreuse » : « Ici, le village est détruit. Dans ce seul village, on a extrait 40 corps des décombres ».

Il souligne la « pleine collaboration » avec les Pompiers de l’Italie : « Nous accompagnons aussi les personnes à l’intérieur des maisons pour récupérer leurs effets personnels. Je collabore avec les fonctionnaires des Pompiers d’Italie pour les vérifications de la solidité des bâtiments qui sont restés debout ».

Pour ce qui est de l’accueil de la population, elle est « très positive » : « C’était le message que nous sommes venus apporter, un message de solidarité que la population a pleinement accueilli. Maintenant, ici, les personnes manquent surtout de réconfort : elles voient que le séisme leur a tout enlevé ».

Pour ce qui est du bilan de la mission, il y voit « une initiative qui a beaucoup de sens, au niveau humain, et au niveau professionnel ».

Enfin, pour ce qui est de l’état de la population, il remarque une sorte « d’effarement » : « Ce sont en majorité des personnes qui n’ont plus rien, mais c’est alors que se manifeste la solidarité entre les personnes ».

Anita S. Bourdin

Laisser un commentaire