Archive pour janvier, 2009

bonne nuit

2 janvier, 2009

bonne nuit dans image bon nuit, jour, dimanche etc. Sarcococca%20hookeriana%20var%20hookeriana

Sarcococca hookeriana v. hookeriana

http://www.mygarden.ws/winter.htm

Saint Augustin : « Je suis la voix qui crie à travers le désert » (pour le 2 janvier 2009)

2 janvier, 2009

du site:

http://www.levangileauquotidien.org/www/main.php?language=FR&ordo=&localTime=01/02/2009#

Saint Augustin (354-430), évêque d’Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l’Église
Sermon 293, 7e pour la Nativité de Jean Baptiste

« Je suis la voix qui crie à travers le désert »
      Jean était la voix, mais « au commencement était la Parole » (Jn 1,1). Jean, une voix pour un temps ; le Christ, la Parole dès le commencement, la Parole éternelle. Enlève la parole, qu’est-ce que la voix ? Là où il n’y a rien à comprendre, c’est un bruit vide. La voix sans la parole frappe l’oreille, elle n’édifie pas le coeur. Cependant, découvrons comment les choses s’enchaînent dans notre coeur qu’il s’agit d’édifier. Si je pense à ce que je dois dire, la parole est déjà dans mon coeur ; mais lorsque je veux te parler, je cherche comment faire passer dans ton coeur ce qui est déjà dans le mien. Si je cherche donc comment la parole qui est déjà dans mon coeur pourra te rejoindre et s’établir dans ton coeur, je me sers de la voix, et c’est avec cette voix que je te parle : le son de la voix conduit jusqu’à toi l’idée contenue dans la parole. Alors, il est vrai, le son s’évanouit ; mais la parole que le son a conduite jusqu’à toi est désormais dans ton coeur sans avoir quitté le mien.

      Lorsque la parole est passée jusqu’à toi, n’est-ce pas le son qui semble dire, comme Jean Baptiste : « Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue » ? (Jn 3,30) Le son de la voix a retenti pour accomplir son service, et il a disparu comme en disant : « Moi, j’ai la joie en plénitude » (v. 29). Retenons donc la Parole ; ne laissons pas partir la Parole conçue au plus profond de notre coeur.

Saint Maximilien Kolbe : « Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ; il est né d’une femme » (Ga 4,4) (pour le 1 janvier 2009)

2 janvier, 2009

du site:

http://www.levangileauquotidien.org/www/main.php?language=FR&localTime=01/01/2009#

Saint Maximilien Kolbe (1894-1941), franciscain, martyr
Conférence du 26/11/1938 (trad. Villepelée, La Mission de l’Immaculée, Lethielleux 2003, p. 24)

« Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ; il est né d’une femme » (Ga 4,4)
      Lorsqu’on regarde l’Immaculée, on éprouve dans le coeur le besoin de s’approcher d’elle… Ceux qui l’aiment et ceux qui écrivent à son sujet s’arrêtent pour voir qui elle est, même s’ils ne la connaissent pas en profondeur. Qui est-elle par rapport à Dieu le Père ? Il est son créateur, bien sûr ; elle déclare elle-même : « Je suis la servante du Seigneur » (Lc 1,38). Mais qui est-elle encore ? Elle est la préférée du Père éternel. On ne peut pas concevoir cela ; les mots humains n’arrivent pas à l’exprimer.

      Le Père céleste a voulu que la deuxième personne de la Trinité, son Fils, ait pour mère, dans le temps, l’Immaculée. Elle est vraiment la Mère du Fils de Dieu ; chose difficile à comprendre ! Il faut que nous soyons très unis à la Mère de Dieu pour comprendre plus profondément ce mystère. La Vierge Marie ne peut pas être comparée aux autres saints du fait qu’elle est la Mère du Fils de Dieu, vraiment Mère de Dieu… Être créé par Dieu, être enfant d’adoption : cela, on peut encore le comprendre. Mais être vraiment la Mère de Dieu dépasse toute notre intelligence… C’est une vérité de foi que l’Immaculée est réellement la Mère de Dieu et non seulement la mère de l’humanité de Jésus.

      Par rapport à l’Esprit Saint, elle est son Épouse. Il n’est pas possible de concevoir cela non plus ! Le Saint Esprit s’est tellement uni à l’Immaculée qu’elle forme avec lui comme un seul être… En tout cela, notre intelligence ne suffit pas, car la Trinité est infinie. Et même si nous avions une connaissance parfaite, il y a une distance infinie entre ce que nous savons de la Sainte Trinité et ce qu’elle est en réalité. Au ciel, plus tard, nous découvrirons bien mieux ce mystère. Même après des milliards et des milliards d’années, cette connaissance restera toujours limitée, si bien qu’il faudra l’éternité pour arriver à une connaissance parfaite.

1...910111213