Saint Jean Chrysostome: « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde »

du site:

http://www.levangileauquotidien.org/www/main.php?language=FR&localTime=01/03/2009#

Saint Jean Chrysostome (vers 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l’Église
Homélie 18 sur l’évangile de saint Jean

« Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde »
      « Voilà l’Agneau de Dieu » dit Jean Baptiste. Jésus lui-même ne parle pas ; c’est Jean qui dit tout. L’époux a coutume d’agir ainsi ; il ne dit rien encore à l’épouse, mais il se présente et se tient en silence. D’autres l’annoncent et lui présentent l’épouse. Quand elle paraît, l’époux ne la prend pas lui-même, mais il la reçoit des mains d’un autre. Mais après qu’il l’a ainsi reçue d’autrui, il se l’attache si fortement qu’elle ne se souvient plus de ceux qu’elle a quittés pour le suivre.

      C’est ce qui s’est passé à l’égard de Jésus Christ. Il est venu pour épouser l’humanité ; il n’a rien dit lui-même, il n’a fait que se présenter. C’est Jean, l’ami de l’Époux, qui a mis dans sa main celle de l’Épouse, en d’autres termes, le coeur des hommes, qu’il a persuadés par sa prédication. Alors Jésus Christ les a reçus et les a comblés de tant de biens qu’ils ne sont plus revenus à celui qui les lui avait amenés… Il a tiré son Épouse de sa condition très humble pour la conduire de la maison de son Père…

      C’est Jean, l’ami de l’Époux, qui seul a été présent à ces noces ; c’est lui qui a tout fait alors ; apercevant Jésus qui venait, il a dit : « Voilà l’Agneau de Dieu ». Et il montrait ainsi que ce n’est pas seulement par la voix, mais encore des yeux, qu’il rendait témoignage à l’Époux. Il admirait le Fils de Dieu et, en le contemplant, son coeur tressaillait d’allégresse et de joie. Avant de l’annoncer, il l’admire présent, et il fait connaître le don que Jésus est venu apporter : « Voilà l’Agneau de Dieu ». C’est lui, dit-il, qui enlève le péché du monde, et il le fait sans cesse, pas seulement au moment de sa Passion quand il a souffert pour nous. S’il n’offre qu’une seule fois son sacrifice pour les péchés du monde, cet unique sacrifice purifie à jamais les péchés de tous les hommes jusqu’à la fin du monde.

Laisser un commentaire