Archive pour le 19 août, 2008

Église de: San Silvestro a Rome, vitraux

19 août, 2008

Église de: San Silvestro a Rome, vitraux dans images sacrée

http://flickr.com/photos/27992537@N04/2768338352/

Sermon de Saint Bernard: « Celui qui va naître de toi sera appelé Fils de Dieu »

19 août, 2008

19 AOÛT – LITURGIE DES HEURES – OFFICE DES LECTURES

DEUXIÈME LECTURE

SERMON DE SAINT BERNARD
A LA LOUANGE DE LA VIERGE MERE

« Celui qui va naître de toi sera appelé Fils de Dieu »

Na

ître dune vierge était la seule naissance digne de Dieu ; et donner le jour à Dieu était le seul enfantement qui puisse convenir à une vierge. Aussi le Créateur des hommes, pour se faire homme en prenant naissance dans lhumanité, dut, entre tous les humains, se choisir ou plutôt se préparer une mère dont il sût quelle serait digne de lui et quelle lui plairait.

Il voulut donc quelle fût vierge, afin de naître sans tache dune femme immaculée, lui qui allait laver de leurs taches tous les hommes. Il a voulu de même que soit humble celle dont il naîtrait doux et humble de cœur, lui qui allait être, de ces vertus, lexemple dont tous avaient besoin pour être sauvés. Il donna donc à la Vierge denfanter, lui qui avait déjà inspiré en elle le vœu de virginité et lui avait dispensé par avance cette valeur précieuse quest lhumilité.

Autrement, comment lange, par la suite, pourrait-il la déclarer comblée de grâce, sil y avait en elle quoi que ce soit dimparfait, qui ne viendrait pas de la grâce ? Ainsi, pour que fût sainte de corps celle qui devait concevoir puis enfanter le Saint des saints, elle reçut le don de la virginité, et le don de lhumilité pour être sainte en son esprit.

Parée des joyaux de ces deux vertus, la Vierge royale, resplendissante dun double éclat, celui de lesprit et celui du corps, et connue jusquau ciel pour son éclat et sa beauté, attira sur elle les regards des habitants de la cité céleste ; cest pourquoi elle éveilla même lattention du Roi, qui se mit à la désirer et dépêcha den haut vers elle un messager céleste. ~

L’ange, dit l’Évangile, fut envoyé par Dieu à une Vierge, vierge de corps, vierge desprit, vierge aussi par décision et engagement bref la vierge telle que la décrira lApôtre : sainte d’esprit et de corps. Elle ne fut pas trouvée au dernier moment ni par hasard, mais elle avait été choisie dès lorigine, comme davance par le Très-Haut, qui lavait préparée pour lui ; les anges lavaient gardée, les patriarches lavaient annoncée en figure, les prophètes lavaient promise.

bonne nuit

19 août, 2008

bonne nuit dans image bon nuit, jour, dimanche etc. red-flower-3

http://www.freephotos.se/browse_photos.asp?page=4&cat=3&order=date

« Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre »

19 août, 2008

du site: 

http://www.levangileauquotidien.org/www/main.php?language=FR&ordo=&localTime=08/19/2008#

Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l’Église
Homélie 5 sur l’Evangile ; PL 76, 1093

« Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre »

Vous avez entendu, mes frères, que Pierre et André ont abandonné leurs filets pour suivre le Rédempteur au premier appel de sa voix (Mt 4,20)… Peut-être quelqu’un se dira-t-il tout bas : Pour obéir à l’appel du Seigneur, qu’est-ce que ces deux pêcheurs ont abandonné, eux qui n’avaient presque rien ? Mais en cette matière, nous devons considérer les dispositions du coeur plutôt que la fortune. Il a beaucoup laissé, celui qui n’a rien retenu pour lui ; il a beaucoup laissé celui qui a tout abandonné, même si c’est peu de chose. Nous, ce que nous possédons, nous le conservons avec passion, et ce que nous n’avons pas, nous le poursuivons de tout notre désir. Oui, Pierre et André ont beaucoup laissé, puisque l’un et l’autre ont abandonné jusqu’au désir de posséder. Ils ont beaucoup abandonné, puisqu’en renonçant à leurs biens, ils ont aussi renoncé à leurs convoitises. En suivant le Seigneur, ils ont renoncé à tout ce qu’ils auraient pu désirer s’ils ne l’avaient pas suivi.