« Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron » (Jn 15,1)

du site: 

http://www.levangileauquotidien.org/www/main.php?language=FR&localTime=06/02/2008#

Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), tertiaire dominicaine, docteur de l’Église, co-patronne de l’Europe
Le Dialogue, 24 (trad. Guigues, Seuil 1953, p. 95 rev.)

« Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron » (Jn 15,1)

[Dieu a dit à sainte Catherine :] Sais-tu ce que je fais lorsque mes serviteurs veulent suivre la doctrine du doux Verbe d’amour ? Je les taille pour qu’ils produisent beaucoup de fruit et pour que leurs fruits soient doux et ne redeviennent pas sauvages. Le vigneron taille les sarments de la vigne pour qu’ils produisent un meilleur vin ; n’est-ce pas ce que je fais, moi, le vrai vigneron ? (Jn 15,1) Mes serviteurs qui sont en moi, je les taille par beaucoup de tribulations pour qu’ils produisent des fruits plus abondants et meilleurs et pour que leur vertu soit éprouvée ; mais ceux qui demeurent stériles je les coupe et je les mets au feu (Jn 15,6).

Les vrais ouvriers travaillent bien leur âme ; ils en arrachent tout amour-propre et retournent la terre de leur amour pour moi. Ils fertilisent et accroissent ainsi la semence de la grâce qu’ils ont reçue dans le saint baptême. En cultivant leur vigne, ils cultivent aussi celle de leur prochain ; ils ne peuvent pas cultiver l’une sans l’autre. Souviens-toi que tout mal et tout bien se font par le moyen du prochain. C’est ainsi que vous êtes mes vignerons, issus de moi, l’éternel vigneron. C’est moi qui vous ai unis et greffés sur cette vigne grâce à l’union que j’ai établie avec vous… Tous ensemble vous ne formez qu’une seule vigne universelle…; vous êtes unis dans la vigne du corps mystique de la sainte Eglise dont vous tirez votre vie. Dans cette vigne est planté le cep de mon Fils unique sur lequel vous devez tous être greffés pour rester en vie.

Laisser un commentaire