Le pape écrit une prière à Marie pour les catholiques de Chine

du site:

http://www.zenit.org/article-17986?l=french

 

 Le pape écrit une prière à Marie pour les catholiques de Chine

 

ROME, Vendredi 16 mai 2008 (ZENIT.org) – La salle de presse du Saint-Siège publie ce vendredi la « Prière du Pape à Notre-Dame de Sheshan », écrite par Benoît XVI pour la Journée de prière pour l’Eglise de Chine, qui aura lieu samedi prochain 24 mai. 

Le pape adresse sa prière à la Vierge de Sheshan, un célèbre sanctuaire marial situé près de Shanghai. Il demande à Marie de soutenir « l’engagement de tous ceux qui, en Chine, au milieu des difficultés quotidiennes, continuent à croire, à espérer, à aimer, afin qu’ils ne craignent jamais de parler de Jésus au monde et du monde à Jésus »

A la demande du pape, la prière sera récitée dans le monde entier le 24 mai, mémoire liturgique de la Marie, Aides des Chrétiens, vénérée avec une grande dévotion au sanctuaire marial de Sheshan. Dans sa Lettre du 27 mai 2007 aux catholiques de Chine, Benoît XVI demandait en effet que le 24 mai soit une journée de prière pour l’Eglise en Chine. 

Au cours de cette journée, les catholiques du monde entier – en particulier ceux qui sont d’origine chinoise – écrivait le pape dans sa lettre « feront preuve de leur fraternelle solidarité et de leur sollicitude pour vous, demandant au Seigneur de l’histoire le don de la persévérance dans le témoignage, sûrs que vos souffrances passées et présentes pour le saint Nom de Jésus, et votre intrépide loyauté à son Vicaire sur la terre seront récompensées, même si parfois tout peut sembler être un triste échec »

* * * 

Nous publions ci-dessous le texte de la prière de Benoît XVI à Notre-Dame de Sheshan. 

Vierge très sainte, Mère du Verbe incarné et notre Mère, 

vénérée dans le sanctuaire de Sheshan sous le vocable d’«Aide des Chrétiens»

toi vers qui toute l’Église qui est en Chine regarde avec une profonde affection, 

nous venons aujourd’hui devant toi pour implorer ta protection. 

Tourne ton regard vers le peuple de Dieu et guide-le avec une sollicitude maternelle 

sur les chemins de la vérité et de l’amour, afin qu’il soit en toute circonstance 

un ferment de cohabitation harmonieuse entre tous les citoyens. 

Par ton «oui» docile prononcé à Nazareth, tu as permis 

au Fils éternel de Dieu de prendre chair dans ton sein virginal 

et d’engager ainsi dans l’histoire l’œuvre de la Rédemption, 

à laquelle tu as coopéré par la suite avec un dévouement empressé

acceptant que l’épée de douleur transperce ton âme, 

jusqu’à l’heure suprême de la Croix, quand, sur le Calvaire, tu restas 

debout auprès de ton Fils, qui mourait pour que l’homme vive. 

Depuis lors, tu es devenue, de manière nouvelle, Mère 

de tous ceux qui accueillent dans la foi ton Fils Jésus 

et qui acceptent de le suivre en prenant sa Croix sur leurs épaules. 

Mère de l’espérance, qui, dans l’obscurité du Samedi-Saint, 

avec une confiance inébranlable, est allée au devant du matin de Pâques, 

donne à tes fils la capacité de discerner en toute situation, 

même la plus obscure, les signes de la présence aimante de Dieu. 

Notre-Dame de Sheshan, soutiens l’engagement de tous ceux qui, en Chine, 

au milieu des difficultés quotidiennes, continuent à croire, à espérer, à aimer, 

afin qu’ils ne craignent jamais de parler de Jésus au monde et du monde à Jésus. 

Dans la statue qui domine le Sanctuaire, tu élèves ton Fils, 

le présentant au monde avec les bras grands ouverts en un geste d’amour. 

Aide les catholiques à être toujours des témoins crédibles de cet amour, 

les maintenant unis au roc qui est Pierre, sur lequel est construite l’Église. 

Mère de la Chine et de l’Asie, prie pour nous maintenant et toujours. Amen ! 

Laisser un commentaire