« Les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu »

du site: 

http://levangileauquotidien.org/

Odes de Salomon (texte chrétien hébraïque du début du 2e siècle)
N° 42 (trad. DDB 1981, p.67)

« Les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu »

[Le Christ parle :]
Ceux qui ne m’ont pas reconnu n’en ont pas bénéficié ;
j’ai été caché pour ceux qui ne me possédaient pas.
Je suis auprès de ceux qui m’aiment.
Tous mes persécuteurs sont morts ;
ceux qui me savaient vivant m’ont cherché.
Je suis ressuscité, je suis avec eux,
je parle par leur bouche.
Ils ont repoussé ceux qui les persécutent ;
sur eux j’ai jeté le joug de mon amour.
Comme le bras du fiancé sur sa fiancée (cf Ct 2,6),
ainsi est mon joug sur ceux qui me connaissent.
Comme la tente des fiançailles est dressée chez le fiancé,
mon amour protège ceux qui croient en moi.

Je n’ai pas été réprouvé,
quand même j’ai semblé l’être.
Je n’ai pas péri,
bien qu’ils l’aient imaginé.
Le séjour des morts m’a vu
et il a été vaincu,
la mort m’a laissé partir,
et beaucoup avec moi.
J’ai été pour elle fiel et vinaigre ;
je suis descendu avec elle, dans son séjour,
autant qu’il avait de profondeur.
La mort s’est relâchée,
elle n’a pas pu supporter mon visage.

J’ai tenu parmi ses morts
une assemblée de vivants (1P3,19;4,6).
Je leur ai parlé avec des lèvres vivantes,
en sorte que ma parole n’ait pas été pas vaine.
Ils ont couru vers moi ceux qui étaient morts ;
ils ont crié et dit : « Aie pitié de nous,
Fils de Dieu, agis avec nous selon ta grâce.
Fais-nous sortir des liens des ténèbres,
ouvre-nous la porte, que nous sortions vers toi.
Nous voyons que notre mort
ne s’est pas approchée de toi.
Soyons délivrés, nous aussi avec toi,
car tu es notre Sauveur ».

Pour moi j’ai entendu leurs voix,
leur foi, je l’ai recueillie en mon coeur
Sur leurs fronts je traçais mon nom (Ap 14,1) ;
ils sont libres et ils m’appartiennent.
Alléluia !

Laisser un commentaire