Je suis venu jeter un feu sur la terre

Saint Ambroise (v.340-397), vque de Milan et docteur de l’glise
Trait sur Saint Luc, 7, 131-132 (trad. SC 52 rev. Tournay)

Je suis venu jeter un feu sur la terre

Je suis venu mettre le feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit dj allum . Le Seigneur nous veut vigilants, attendant tout moment la venue du Sauveur… Mais puisque le profit est mince et faible le mrite quand c’est la crainte du supplice qui empche de s’garer et puisque c’est l’amour qui a une valeur suprieure, le Seigneur lui-mme…enflamme notre dsir d’acqurir Dieu lorsqu’il dit : Je suis venu mettre le feu sur la terre . Non pas certes le feu qui dtruit, mais celui qui produit la volont bonne, celui qui rend meilleurs les vases d’or de la maison du Seigneur en consumant le foin et la paille (1Co 3,12s), en dvorant toute la gangue du monde, amasse par le got du plaisir terrestre, oeuvre de la chair qui doit prir.

C’est ce feu divin qui brlait les os des prophtes, comme le dclare Jrmie : C’est devenu comme un feu ardent qui brle dans mes os (Jr 20,9). Car il y a un feu du Seigneur, dont il est dit : Un feu brlera devant lui (Ps 96,3). Le Seigneur lui-mme est un feu, dit-il, qui brle sans consumer (Ex 3,2). Le feu du Seigneur est lumire ternelle ; ce feu s’allument les lampes des croyants : Que vos reins soient ceints et vos lampes allumes (Lc 12,35). C’est parce que les jours de cette vie tant encore nuit, une lampe est ncessaire. C’est ce feu que, selon le tmoignage des disciples d’Emmas, le Seigneur avait lui-mme mis en eux : N’avions-nous pas le coeur brlant, sur la route, tandis qu’il nous dvoilait les Ecritures ? (Lc 24,32) Ils nous apprennent avec vidence quelle est l’action de ce feu, qui claire le fond du coeur de l’homme. C’est pour cela que le Seigneur viendra dans le feu (Is 66,15), pour consumer les vices au moment de la rsurrection, combler par sa prsence les dsirs du chacun, et projeter sa lumire sur les mrites et les mystres.

Laisser un commentaire