« Tenez-vous donc prêts »

Clément d’Alexandrie (150-vers 215), théologien
Le Pédagogue, II, 9 (trad. cf. SC 108 et Migne 1991, p. 183)

« Tenez-vous donc prêts »

Dans le sommeil il faut être prêt à se réveiller facilement. En effet l’Écriture dit : « Que vos reins soient ceints et vos lampes allumées. Soyez semblables à des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, afin de lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera » (Lc 12,35-36). Car un homme endormi ne sert à rien de plus que celui qui est mort. C’est pourquoi il faut se lever fréquemment pendant la nuit pour bénir Dieu.

Heureux ceux qui veillent pour lui ; ils se rendent pareils aux anges que nous appelons des « veilleurs ». Un homme endormi ne vaut rien, pas plus qu’un homme sans vie. Mais celui qui a la lumière est éveillé et les ténèbres n’ont pas de prise sur lui, ni le sommeil, tout comme les ténèbres. Il est donc éveillé à Dieu, celui qui a été illuminé, et celui-là vit, car « ce qui a été fait en lui c’était la vie » (Jn 1,4). « Heureux l’homme, dit la Sagesse, qui m’écoutera, et celui qui sera fidèle à mes voies, veillant à ma porte jour après jour et gardant le seuil de ma maison » (Pr 8,34).

Donc, « ne nous endormons pas comme le reste des hommes, mais restons éveillés et sobres », ainsi que le dit l’Écriture. « Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent le font la nuit », c’est-à-dire dans l’obscurité de l’ignorance. « Mais nous puisque nous appartenons au jour, soyons sobres » (1Th 5,6-8). « Car vous tous vous êtes des fils de la lumière et du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit ni aux ténèbres » (1Th 5,5).

Laisser un commentaire

De la vie à la Vie |
aadelforest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pourquoi suis-je sur terre
| la confrerie des playdébils
| Pueri Cantores de la Resurr...