l’appel de Benoît à la solidarité avec la popolation de Pérou:

du site Zenith l’appel de Benoît à la solidarité avec la popolation dePérou:

http://www.zenit.org/article-15947?l=french

Séisme au Pérou : Appel de Benoît XVI à la solidarité avec la population

Message aux évêques de la région

ROME, Jeudi 16 août 2007 (ZENIT.org) – Benoît XVI appelle à secourir les blessés et les sans-abri victimes du tremblement de terre qui a frappé le Pérou au soir du 15 août. Un bilan provisoire fait état d’au moins 337 morts. Immédiatement informé de la catastrophe, le pape s’est dit « profondément peiné » et il a exprimé sa « proximité spirituelle » aux familles des nombreuses victimes, aux blessés et aux sans-abri.Dans un télégramme adressé au nom du pape par le cardinal sécrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, aux évêques de la région touchée par le séisme, Benoît XVI manifeste son « affection pour le cher peuple péruvien », assure de sa prière pour les défunts et lance un appel aux institutions et à toutes les personnes de bonne volonté pour qu’elles offrent « avec charité et esprit de solidarité chrétienne les aides nécessaires aux sinistrés ».

Selon la télévision française, à la mi-journée (France2.fr), les villes les plus touchées sont Ica, Chincha et Pisco, à 300 km au sud de Lima. Le séisme a atteint 7,7 sur l’échelle de Richter.

« Nous avons des centaines de morts gisant dans les rues, de blessés dans les hôpitaux. C’est totalement indescriptible », a affirmé le maire de Pisco.

Le bilan des victimes concerne les départements d’Ica et de Lima, a précisé Walter Tapia, le chef des opérations d’urgence de la défense civile. Près de 350 habitations ont été détruites dans ces régions, a-t-il ajouté. Les destructions ont été particulièrement importantes à Ica, où une vieille église s’est effondrée.

L’épicentre du séisme se situe en mer, à 169 km au sud-ouest de Lima.

A Lima, les secousses ont duré deux minutes et ont été suivies de plusieurs répliques. Elles ont provoqué des scènes de panique. Les hôpitaux et les services de santé ont été placés en alerte rouge.

Les autorités ont lancé des appels au calme et le président de la République, Alan Garcia, a déclaré à la télévision qu’ « heureusement le nombre de morts n’était pas élevé pour un séisme de cette force ».

Laisser un commentaire