« Le Royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ »

Saint Maxime le Confesseur (vers 580-662), moine et théologien
Centuries sur l’amour, 4, 69s (trad. Philocalie t. 6, Bellefontaine 1985, p.72)

« Le Royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ »

Certains pensent qu’ils n’ont aucune part aux dons du Saint Esprit. A cause de leur négligence à mettre en oeuvre les commandements, ils ne savent pas que celui qui garde inaltérée la foi dans le Christ réunit en lui-même tous les dons divins. Dès lors que, par inertie, nous sommes loin de l’amour actif que nous devrions lui porter, cet amour qui nous montre les trésors de Dieu cachés en nous, il va de soi que nous pensions ne pas avoir part aux dons divins.

Si « le Christ demeure dans nos coeurs par la foi », selon l’apôtre Paul (Ep 3,17), et si « tous les trésors de la sagesse et de la connaissance sont cachés en lui » (Col 2,3), c’est donc que tous les trésors de la sagesse et de la connaissance sont cachés dans nos coeurs. Mais ils se révèlent au coeur dans la mesure de la purification de chacun, cette purification que suscitent les commandements. Tel est le trésor caché dans le champ de ton coeur et que tu n’as pas encore trouvé, à cause de ta paresse. Car, si tu l’avais trouvé, tu aurais tout vendu et tu aurais acquis ce champ. Mais maintenant tu as laissé le champ et tu cherches autour de lui, là où ne se trouve rien d’autre que des épines et des ronces. C’est pourquoi le Sauveur dit : « Bienheureux les coeurs purs, car ils verront Dieu » (Mt 5,8). Ils le verront, et ils verront les trésors qui sont en lui, quand, par l’amour et la tempérance, ils se seront purifiés. Et ils le verront d’autant plus qu’ils se seront purifiés davantage.

Laisser un commentaire