Archive pour le 23 décembre, 2006

En poésie de L’Église Orthodoxe Copte en France

23 décembre, 2006

En poésie de L’Église Orthodoxe Copte en France 

http://eocf.free.fr/text_priere_cyrille.htm

Hymne à Marie
Saint Cyrille d’Alexandrie, Ve siècle

Je te salue Marie, Mère de Dieu,
trésor vénéré de tout l’univers, lumière qui ne s’éteint pas,
toi de qui est né le soleil de la justice, sceptre de la vérité, temple indestructible.  
Je
te salue Marie,
demeure de celui qu’aucun lieu ne contient,
toi qui as fait pousser un épi qui ne se flétrira jamais.
Par toi les bergers ont rendu gloire à Dieu.  

Par toi est béni, dans l’Evangile,
celui qui vient au nom du Seigneur.  

Par toi
la Trinité est glorifiée.
Par toi
la Croix est adorée dans l’univers entier.

Par toi exultent les cieux.

Par toi l’humanité déchue a été relevée.

Par toi le monde entier a enfin connu
la Vérité.Par toi sur toute la terre se sont fondées des Eglises.

Par toi le Fils unique de Dieu a fait resplendir sa
lumière sur ceux qui étaient dans les ténèbres,
assis à l’ombre de la mort.

Par toi les apôtres ont pu annoncer le salut aux nations.

Comment chanter dignement ta louange,


O Mère de Dieu,
par qui la terre entière tressaille d’allégresse ? 

En poésie de L'Église Orthodoxe Copte en France dans poesie Viergeenfant

image du même site

Je vous propose, pour aujourd’hui, encore le texte de l’évangile du jour

23 décembre, 2006

Je vous propose, pour aujourd’hui, encore le texte de l’évangile du jour  et le commentaire que, cette fois, est du Pape Jean Paul II, du EAQ  Il y a, vraiment, plusieurs notice aujourd’hui, mais non di Pape, seulement cela que je vous ai dit déjà, ou plutôt, le discours à la Curia romaine ; Vraiment demain c’est la vigile de Noël et je pense, surtout, à cet avènement : 

 Férie de l’Avent : semaine avant Noël (23 déc.) L’Eglise fête : Semaine avant Noël 7
Saint(s) du jour : St Jean de Kenty (+ 1473),  St Servule (+ 570)
Les autres Saints du jour… 
Les lectures du jour  Commentaire du jour : Jean Paul II
« Son nom est Jean »
 Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,57-66.

Quand arriva le moment où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait prodigué sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient le nommer Zacharie comme son père.
Mais sa mère déclara : « Non, il s’appellera Jean. »
On lui répondit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Son nom est Jean. » Et tout le monde en fut étonné.
A l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors les gens du voisinage, et dans toute la montagne de Judée on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient en étaient frappés et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui. 

Jean Paul II
Homélie à Kiev, 24/6/01 (trad. DC 5/8/01, n° 2253 p. 733 © Libreria Editrice Vaticana) 

« Son nom est Jean »     

  « Le Seigneur m’a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a prononcé mon nom » (Is 49,1). Nous célébrons aujourd’hui la naissance de saint Jean Baptiste… Aujourd’hui, nous pouvons faire nôtre cette exclamation. Dieu nous a connus et aimés avant même que nos yeux puissent contempler les merveilles de la création. En naissant, chaque homme reçoit un nom humain. Mais avant même cela, il possède un nom divin : le nom par lequel Dieu le Père le connaît et l’aime depuis toujours et pour toujours. Il en est ainsi pour tous, sans exclusion. Aucun homme n’est anonyme pour Dieu ! Tous possèdent une valeur égale à ses yeux : ils sont tous différents, mais tous égaux, tous appelés à être des fils dans le Fils.       « Jean est son nom » (Lc 1,63). Zacharie confirme aux parents émerveillés le nom de leur fils, en l’écrivant sur une tablette. Dieu lui-même, par l’intermédiaire de son ange, avait indiqué ce nom, qui en hébreu signifie « Dieu est favorable ». Dieu est favorable à l’homme : il veut qu’il vive, il veut son salut. Dieu est favorable à son peuple : il veut en faire une bénédiction pour toutes les nations de la terre. Dieu est favorable à l’humanité : il en guide le chemin vers la terre où règnent la paix et la justice. Tout cela est inscrit dans ce nom : Jean ! 

Avis, il y a le texte du Discours de Pape Benoît à la Curia romaine mais…

23 décembre, 2006

seulement - pour maintenant - en italien et en allemande, il y a, sur le site Vatican – le texte des: 

DISCOURS DE SA SAINTETÉ BENOÎT XVI À
LA CURIA ROMAINE EN OCCASION DE
LA PRÉSENTATION DES SOUHAITS DE NOËL SALLE CLEMENTINA VENDREDI, 22 DÉCEMBRE 2006 

Il est très important et assumes de nouveau le voyage et les expérience fait de Lui dans l’année 2005 a partir da le voyage en Pologne ; le Pape reprend, en lui faisant le sien, c’est-à-dire en relisant les événements vécus l’an 2005 et en particulier les voyages, avant tout en Pologne, ensuite à Auschwitz- Birkenau, ensuite en Espagne, ensuite parle et il se préoccupe des couples de fait, ensuite tourne à parler du voyage en Bavière, il s’allonge à parler, successivement, du sacerdoce et du célibat sacerdotal, ensuite il craint de dialogue et le discours à Regensburg, ensuite du voyage en Turquie et finalement de la paix ; ce teste est beaucoup long et est impossible une traduction, vous donne le lien du site français : Catholique.org. que ait fait un article e que, de toute façon, report quelque chose, aussitôt il y a l’original en français dans le site Vatican je vous le communique,  le lien di Catholique : 

http://news.catholique.org/12949-la-paix-la-famille-et-le-dialogue-les-grands