Archive pour le 10 décembre, 2006

Angelus de ce matin: 10-12-06

10 décembre, 2006

du Zenith (traduction):  

Chers frères et soeurs ! Ce matin j’ai eu la joie de dédier une nouvelle église paroissiale, intitulée à Marie Étoile des Evangélisation, dans le quartier du « Torrino Nord » de Rome. Il est un événement qui, aussi en concernant pour lui de ce quartier, acquiert un signifié symbolique à l’intérieur du temps liturgique de l’Venue, pendant que nous nous préparons à célébrer les Natale des Seigneur. Dans ces jours la liturgie nous rappelle constamment que « Dieu vient » à visiter le sien peuple, pour demeurer au milieu des hommes et former avec eux une communion de amour et de vie, c’est-à-dire une famille. L’Évangile de Giovanni exprime ainsi le mystère de l’Incarnation : « Le Verbe se fit chair et vint à habiter au milieu de nous » ; littéralement : « il posa le sien tende au milieu de nous » (Gv 1,14). La construction d’une église entre les maisons d’un pays ou d’un quartier d’une ville n’évoque pas peut-être ce grand don et mystère ? Le église- édifice est marque concret de la église- Communauté, formée des « pierres vivantes » qui sont les croyants, image très chère aux Apôtres. San Pietro (1 Pt 2.4-5) et san Paolo (Ef 2.20-22) mettent en relief comme la « pierre angulaire » de ce temple spirituel soient Christ et que, étroits à Lui et bien compacts, même nous sommes appelés à participer a l’édification de ce temple vivant. Si donc il est Dieu qui prend l’initiative de venir à habiter au milieu des hommes, et est toujours Lui auteur principal de ce le projette, est vrai même qu’il ne veut pas le réaliser sans la nôtre active collaboration. Par conséquent, se préparer aux Natale signifie s’engager à construire la « demeure de Dieu avec les hommes ». Personne n’est exclu ; chacun peut et doit contribuer à faire en sorte que cette casa de la communion soit plus de spacieuse et belle. À la fin des temps, elle sera complétée et sera les « Jérusalem céleste » : « Je vis ensuite un nouveau ciel et une nouvelle terre – loi dans le Livre de l’Apocalypse -… Je vis même la ville sainte, les nouvelle Jérusalem, descendre du ciel, de Dieu, prêtes comme épouse orne pour le sien épouse… Voilà la demeure de Dieu avec les hommes! » (Ap 21.1-3). L’Venue nous invite à tourner le regard vers les « Jérusalem céleste », qu’il est le fin achève de notre pèlerinage terrain. Au même temps, il nous exhorte à nous engager avec la prière, la conversion et les bonnes oeuvres, à accueillir Jésus dans notre vie, pour le construire ensemble cet édifice spirituel dont chacun de – nos familles et nos communautés – est pierre précieuse. Entre toutes les pierres qui forment les Jérusalem céleste, sûrement plus de splendide et précieuse, parce que de toute plus voisine à Christ pierre angulaire, est Marie très sainte. Pour ses intercession, nous prions pour que cette Venue soit pour toute l’Église un temps d’édification spirituel et ainsi il s’hâte venue du Règne de Dieu. [ Après l'Angelus, les Pontife a salué en diverses langues les pèlerins présents. En italien il a dit : ] Je suis avec vivantes préoccupation combien arrive en Moyen Orient, où à des lueurs de solution des crises que tourmentent la région s’alternent des tensions et de la difficulté qu’ils font craindre des nouvelles violences. Une spéciale mention mérite les Liban, sur le terre desquels, aujourd’hui comme hier, ils sont appelés à « vivre ensemble des hommes différents sur le plan culturel et religieux, pour édifier une nation de ` dialogue et vie en communauté pour de concourir aux bien commune’(Esortazione Ap.post-sinodale), une nouvelle espoir pour les Liban, n. 119). Je partage donc, face aux récents événements, les fortes appréhensions exprimées du Patriarche, de Sa Béatitude M. Cardinale Nasrallah Boutros Sfeir, et des Évêques maronite dans le Communiqué qui ont rendu public mercredi passé. Ensemble à eux, je demande ai des libanais et ai ils des responsables politiciens d’avoir à coeur exclusivement le bien du Pays et l’harmonie entre ses communautés, en inspirant leur engagement à cette unité qui est responsabilité de tous et de chacune et demande des efforts patients et persévérant, ensemble à le dialogue confiant et permanent (cfr ibid. n. 120). Je souhaite même que
la Communauté internationale aides à déterminer les urgent solutions pacifiques et équitables nécessaires pour les Liban et pour l’entier Moyen Orient, pendant que j’invite tous à la prière dans cet grave instant. Jeudi 14 décembre, dans
la Basilique de San Pietro, je rencontrerai les universitaires des Universités romaines. Chers jeunes, je vous attends nombreux pour nous préparer aux Natale
en invoquant du Seigneur Jésus le don de la charité intellectuelle pour toute la communauté universitaire. À tous je souhaite une bonne dimanche. [© Copyright 2006 – Librairie Editrice Vatican 

Pape Benoît a l’église de Rome a « Torrino Nord »

Angelus de ce matin: 10-12-06 dans Pape Benoit

Faithful greet Pope Benedict XVI as he arrives to a new church in Rome to consecrate it, Sunday, Dec. 10, 2006. The pontiff urged the international community to commit to seeking ‘urgent solutions’ to the problems in Lebanon and the rest of the Middle East. (AP Photo/Pier Paolo Cito)

France : Intervention du card. Ricard au sujet du Téléthon

10 décembre, 2006

du Zenith:

France : Intervention du card. Ricard au sujet du Téléthon

 

ROME, Vendredi 8 décembre 2006 (ZENIT.org) – Nous reprenons ci-dessous le texte de l’intervention du cardinal Jean-Pierre Ricard, président de la Conférence des évêques de France et archevêque de Bordeaux, au sujet du Téléthon, publiée par le site de la Conférence des évêques (cf. www.cef.fr)

* * *

Intervention du Cardinal Ricard, président de la Conférence des évêques de FranceJ’arrive d’un voyage de dix jours au Vietnam et je suis un peu étonné de la polémique qui s’est développée en France autour du Téléthon.

Je tiens tout d’abord à dire que l’Église catholique n’appelle pas au boycott du Téléthon. Il faut reconnaître à cette initiative et à l’association qui la porte le mérite d’avoir fait connaître à l’opinion publique le drame de la myopathie et d’avoir mobilisé la solidarité de tous.

Dans la lutte contre cette maladie, je pense d’abord aux malades, à leurs familles, aux médecins et aux chercheurs.

Plusieurs évêques ont attiré l’attention, à juste titre, sur un point qui nous fait problème : l’utilisation de cellules embryonnaires pour la recherche. C’est une question grave sur laquelle je me suis déjà plusieurs fois prononcé, en particulier au moment du vote des lois sur la bioéthique en 2004, et encore récemment en juin dernier.

Je suis inquiet de voir que tous les garde- fous que l’on met dans ce domaine pour encadrer la recherche sont sujets à remise en question les uns après les autres. La question est redoutable : où allons- nous ? C’est l’avenir de l’homme qui est en jeu.

Mais je crois que ce serait un mauvais procès de faire porter tout le poids de cette interrogation au Téléthon qui ne consacre, malgré tout, que moins de 2 % des dons reçus à cette recherche. Il serait bon que le débat sur ces questions soit repris plus largement, au moment de la révision des lois sur la bioéthique. Ceci dit, il est légitime qu’à l’occasion du Téléthon, beaucoup de catholiques s’interrogent sur l’affectation de leurs dons. Je suis moi- même prêt à rencontrer les responsables de l’Association du Téléthon dans les semaines qui viennent, s’ils le désirent. »

de nouvelles aujourd’hui – « moi »

10 décembre, 2006

de nouvelles aujourd’hui, comme toujours, il y a différent, mais souvent elles en sont répétées cela déjà mises, répétées avec divers des interprétation et angle de visuel, ils restent à l’attention de beaucoup de journaux les mots de le Pape sous la Statue de la « Immaculée Conception », ainsi ( ce discours c’est, je crois, sourtout le pensée d’italien) ils restent les écrits pleins de haine de quel pour la laïcité il m’entend « fais ce qu’il me semble et pas respect personne » parce qu’écrit, au-delà des actions de beaucoup, sous le nom d’état laïque ne manifestent leur rébellion à écoute de n’importe quel avis qui ne soit pas son, à exprimer aux  pulsions de chaque type ; voilà, il y a bien et mal, et le infamies de l’homme ; mais qui pensait que le Pape est seule se trompe, lorsque en télévision on voit Place San Pietro pleine sous à la fenêtre de le Pape pour la prière de l’Angelus et les catéchèse du mercredi, derrière ceux-ci, il y a des million de personnes qu’elles ne font pas sentir publiquement leur voix, mais lorsque et si à occasion devait servir ces voix, en suite à celà de Dieu, se élèveront contre tous ennemis de Dieu et de homme parce que qui trahit l’homme trahit Dieu, et notre Papa Bénoît. 

« L’Afrique est submergée de préservatifs »

10 décembre, 2006

 du site:

http://www.chretiente.info/+L-Afrique-est-submergee-de+.html

« L’Afrique est submergée de préservatifs » : Cardinal Murphy O’Connor

8 décembre 2006

Répondant à la télévision britannique aux attaques de Tony Blair contre le Vatican sur MTV, le cardinal de Westminster, Cormac Murphy-O’Connor a dénoncé la pensée unique du préservatif, qui agirait contre l’objectif recherché.

The way to combat AIDS is primarily, as everyone should know,” he said, “behavioral change, monogamous partnerships between a man and a woman.

A Tony Blair qui avait dénoncé la soit-disant « condamnation du préservatif », usant d’un argument aussi éculé qu’infondé, le cardinal a répondu que, d’après ses échanges avec les évêques africains, « l’Afrique était envahie de préservatifs« , qui « encourageaient la promiscuité et donc le SIDA« . Il a regretté que les milliards consacrés au préservatif soient perdus pour la recherche ou la distribution de médicaments, rappelant au passage que l’Eglise est l’institution la plus active dans le traitement des malades du SIDA. ( 25% des malades du Sida dans le monde sont pris en charge par des organisations catholiques. )

Le Cardinal a dénoncé également l’adoption de lois qui remettent en cause la liberté religieuse, par exemple dans le domaine de la soit-disant « non-discrimination » à l’endroit (on devrait dire au revers) des homosexuels.

Laws promoting gay equality in the country force the church in conflict with the government on issues such as education and social services, such as the running of shelters and adoption.

Such laws, he said, “would actually limit the religious freedom of a particular religious denomination, in this case the Catholic Church,” as well and other Christians as well.

The drive to keep the church “out of politics” and the “Christophobic” efforts to “privatize totally religion” in Britain and other countries in Europe denies the vital role that the Catholic Church and other Christian churches have to play on issues, such as “the rights of the individual (and) family” he said.

Le Cardinal a conclu enfin sur ce rappel important : « la Terre Sainte est aussi notre terre, celle des chrétiens »